mardi 31 janvier 2012

Les fiches des parutions février chez Black Moon sont en ligne !


La page Facebook de la collection Black Moon des éditions Hachette Jeunesse vient de dévoiler les fiches de présentation des parutions de février.



Vous laisserez-vous tenter par le tome 2 d'Insatiable, le tome 6 de Journal d'un Vampire ou bien par Belle de Glace ?

lundi 30 janvier 2012

Le résumé du tome 2 de Delirium : Pandemonium est maintenant disponible !


Le site de Delirium France vient d'annoncer que le synopsis du tome 2 de Delirium intitulé Pandemonium (titre Fr ?) est disponible en français. Le voici, (avec la couverture en VO) :

• Pandemonium, tome 2 de Lauren Oliver

"Pandemonium poursuit l'histoire captivante de Lena. Après s'être échappée de Portland dans le Maine, Lena se rend dans les Wilds et rejoint la communauté Invalide où elle se transforme en guerrière pour la résistance.
 "Un avenir sans Alex est inimaginable mais Lena avance et combat, à la fois pour lui et pour un monde dans lequel l'amour n'est plus considéré comme une maladie. Balayée par un mélange explosif de révolutionnaires et de contre-insurrections, Lena lutte pour survivre et se demande si elle pourra de nouveau tomber amoureuse." 

  Sortie en France prévue pour le 1er mars 2012 

dimanche 29 janvier 2012

Des extraits disponibles pour La Fille de Braises et de Ronces et Envoûtement

Le premier chapitre de La Fille de Braises et de Ronces de Rae Carson est disponible sur Calaméo ainsi qu'un extrait de Envoûtement de Cara Lynn Shultz.

http://a7.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/378702_223208954426533_196087323805363_486458_1305325916_n.jpgLa fille de Braises et de Ronces de Rae Carson
À 16 ans, Élisa est devenue malgré elle l'Élue et l'unique porteuse de la Pierre Sacrée. Bien qu'elle porte le joyau à son nombril, signe qu'elle a été choisie pour une destinée hors normes, la princesse Élisa a déçu les attentes de son peuple : la population de son royaume ne voit en elle qu'une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée... Le jour de ses 16 ans, son père l'envoie dans un lointain royaume afin de retrouver son futur mari, un bel homme de vingt ans son aîné. Mais ce dernier refuse finalement de la reconnaître comme sa femme. Dévastée par la tristesse, Élisa décide alors de prendre son destin en main et de découvrir quelle est sa mission. Alors qu'une armée menée par des êtres aux pouvoirs effrayants s'apprête à envahir et détruire son nouveau royaume, et que chacun à la cour tente de la manipuler, Élisa prend conscience que, non seulement sa vie, mais aussi le monde entier sont en danger. Comment une jeune fille qui ne connaît rien aux arcanes politiques, et tout aussi ignorante des choses de l'amour, pourrait être l'Élue qui sauvera l'humanité ? Élisa doit découvrir au plus vite l'histoire mystérieuse et les pouvoirs de la Pierre Sacrée, avant que l'ennemi ne vienne lui dérober le joyau qui orne son ventre et la prive de son héroïque et tragique destinée...

  • Envoûtement de Cara Lynn Shultz
Roméo et Juliette dans l’Upper East Side…
Pas facile pour Emma, seize ans, de débarquer à la Vincent Academy, lycée ultra huppé de Manhattan. La voilà soudain jetée au royaume des apparences et des mesquineries, royaume sur lequel règnent des filles bitchy et trop gâtées. Emma serait franchement déprimée si elle n’était surtout… fascinée par le mystérieux Brendan, objet de tous les fantasmes. Et si l’amour était vraiment éternel ?
Hélas, Brendan n’est pas que riche et beau ; il est maudit. Emma découvre bientôt qu’elle-même l’est aussi. Sans le savoir, les deux ados sont la réincarnation d’un couple lié par un amour fou, qui se retrouve siècle après siècle sans jamais pouvoir se rejoindre vraiment. Car la mort est à l’oeuvre… Plus forts que la malédiction…
Comment briser le cycle fatal ? Poussés par l’amour inconditionnel qu’ils se portent, et aidés par une amie sorcière, Brendan et Emma vont développer leurs propres pouvoirs et vaincre la malédiction. De cette épreuve initiatique, ils sortiront grandis et unis. Pour l’éternité ?"

vendredi 27 janvier 2012

Darkiss veut envoûter ses lecteurs en mars avec Envoûtement de Cara Lynn Schultz

http://2.bp.blogspot.com/-7gDVaAGrVso/Ti8Nq6VGWWI/AAAAAAAAA9A/BqxSg1xQNzM/s200/logo+DARKISS.jpg
La collection Darkiss des éditions Harlequin a dévoilé dernièrement sur sa page facebook la couverture officielle d'une des nouvelles parution du mois de mars qui s'annonce très prometteuse : Envoûtement de Cara Lynn Schultz

• Envoûtement de Cara Lynn Shultz
Roméo et Juliette dans l’Upper East Side…
Pas facile pour Emma, seize ans, de débarquer à la Vincent Academy, lycée ultra huppé de Manhattan. La voilà soudain jetée au royaume des apparences et des mesquineries, royaume sur lequel règnent des filles bitchy et trop gâtées. Emma serait franchement déprimée si elle n’était surtout… fascinée par le mystérieux Brendan, objet de tous les fantasmes. Et si l’amour était vraiment éternel ?
Hélas, Brendan n’est pas que riche et beau ; il est maudit. Emma découvre bientôt qu’elle-même l’est aussi. Sans le savoir, les deux ados sont la réincarnation d’un couple lié par un amour fou, qui se retrouve siècle après siècle sans jamais pouvoir se rejoindre vraiment. Car la mort est à l’oeuvre… Plus forts que la malédiction…
Comment briser le cycle fatal ? Poussés par l’amour inconditionnel qu’ils se portent, et aidés par une amie sorcière, Brendan et Emma vont développer leurs propres pouvoirs et vaincre la malédiction. De cette épreuve initiatique, ils sortiront grandis et unis. Pour l’éternité ?"

Aucune info sur les détails techniques du livre mais la sortie de Envoûtement a été annoncé pour le 1er mars.

Vous laisserez-vous envoûter le 1er mars ?

jeudi 26 janvier 2012

Orbit dévoile les couvertures des parutions de mars et avril !

http://www.orbitbooks.fr/sites/default/files/default/orbit-defaut.png

Mercredi dernier, les éditions Orbit ont dévoilé sur leur site le programme des prochaines parutions prévues pour mars et avril avec les couvertures. Découvrez-les sans plus attendre (elles sont vraiment très belles) !


Pour plus d'infos sur les parutions : c'est par ici

La dystopie fait son apparition chez Robert Laffont "R" avec Starter, tome 1 de Lissa Price

http://glowmoonlight.unblog.fr/2011/files/2011/11/rderobertlaffont.jpg

Cette semaine, la page facebook de la collection R des éditions Robert Laffont a dévoilé la couverture du prochain roman prévu pour mars : Starters de Lissa Price. Premier tome d'une duologie dystopique, la sortie du second opus qui cloturera la saga (intitulé Enders) a été annoncé pour pendant l'année. (2012)

Starters, tome 1 de Lissa Price
Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !

??? pages / 15,90€ / Disponible le 15 mars 
  
 Rendez-vous le 15 mars pour découvrir la nouvelle dystopie de l'année, Starters !

samedi 21 janvier 2012

Interview de Philippe Tessier sur Anges Foudroyés avec Coralie, l'attachée de presse des éditions Black Book

http://www.black-book-editions.fr/contenu/image/Images_divers/logo_bbe.gif 
 Il y a quelque jour je vous annonçais le retour de Black Book avec Anges Foudroyés de Philippe Tessier. Je vous propose de découvrir un interview que j'ai trouvé particulièrement intéressant, réalisé par Coralie, l'attachée de presse des éditions Black Book et commenté par Philippe Tessier, l'auteur de Anges Foudroyés.

Coralie (Black Book) : Pourquoi avoir choisi d’exploiter une matière mythique biblique avec des symboles marqués (roi Roland, templiers), alors que souvent cette influence, si elle est présente en fantasy, est plutôt implicite ?

Philippe Tessier : Ces références se sont assez naturellement imposées au fil du récit. En fait, au départ, je n’avais écrit qu’une très courte nouvelle sur le berger et l’histoire s’arrêtait au moment où les moutons disparaissaient de l’autre coté du mur de la cité. A force de travailler dessus, j’ai commencé à me poser des questions sur ce qu’il y avait de l’autre côté, sur ce qu’était exactement ce village de Villecroix, sur l’identité de ce berger qui n’avait pas de nom, etc. Puisque l’histoire allait être assez manichéenne et qu’’il allait être question de Bien, de Mal, d’anges et de démons, l’aspect biblique a rapidement fait surface et j’ai alors opté pour des images fortes qui y font directement ou indirectement référence.

Ce roman est assez différent des autres que tu as pu écrire, en termes d’ambiance et de narration. Correspond-t-il à une véritable évolution vers laquelle tu désirerais te diriger à l’avenir, ou est-ce plutôt une « escapade » ?

On est plutôt dans le domaine de l’escapade. Le style utilisé est assez particulier et je m’oriente beaucoup plus vers le style d’écriture de romans comme Tire-d’Aile ou Sélénie des terres mortes.

Quelle est l’influence de ton expérience du jeu de rôle sur l’écriture de ce roman ?

Comme pour les autres, c’est une des multiples sources d’inspiration que j’utilise. Je dois cependant avouer que celui-ci, dans sa structure, se rapproche certainement le plus d’une histoire telle qu’on pourrait l’imaginer pour un jeu de rôle. Il y a notamment le passage avec Notumbo, la lune du jugement, qui est directement issu d’une partie d’ADD avec le scénario l’Oeuf du Phénix.

Pourquoi avoir choisi cette époque médiévale pour raconter cette histoire et définir tes personnages ?

C’est celle qui correspondait le mieux à ce que j’avais en tête et qui me permettait d’utiliser une terminologie appropriée, notamment pour l’ambiance. L’antiquité, par exemple, n’aurait pas collé avec ce que je voulais faire.

Est-ce que l’existence de tes personnages précède et inspire l’écriture, ou les crées-tu spécifiquement pour les besoins d’une narration particulière ? As-tu commencé, comme Tolkien par exemple, à d’abord créer ton univers avant d’y développer des intrigues ?

Pour ce roman, il y a d’abord eu une nouvelle avec le Berger et le village de Villecroix. Quand j’ai voulu étendre le récit, j’ai d’abord défini l’histoire générale en fonction de Sans Nom. Qui était-il ? Quel était l’enjeu ? Après, j’ai constitué l’univers. Tout le reste s’est fait au fur et à mesure du récit.

Un cliché bien connu réduit les littératures de l’imaginaire à des genres d’évasion, qui « fuient » le réel. Qu’en penses-tu ?

Cette sorte de « mépris » pour les récits fantastiques est un problème typiquement français que beaucoup arrangent à leur sauce d’ailleurs. Pour quelques auteurs, ça ne pose aucun problème et c’est d’ailleurs assez amusant de voir certains tenter d’éviter de prononcer le terme fantastique quand ils parlent de Poe, de Maupassant, de Sartre et j’en passe. A peu près tous les grands auteurs classiques ont écrit des récits de « l’imaginaire » (même si je n’aime pas vraiment ce terme puisque 99% des livres relèvent de l’imaginaire). Alors, bien entendu, lire le Horla de Maupassant, la Peau de chagrin de Balzac ou le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde ce n’est pas tout à fait pareil que de lire des romans plus légers avec une écriture moins riche et des sujets moins philosophiques. Ce que je pense, c’est qu’il est stupide de dénigrer tel ou tel type d’oeuvre littéraire. Il faut lire de tout et surtout donner envie de lire. Si, pour commencer, on balance à un gamin Proust ou Stendhal, il est clair (à part exception) qu’il va immédiatement abandonner. Ce qui nous amène à un autre problème que je constate même chez les habitués de la littérature dite de « l’imaginaire », un certain mépris pour les oeuvres de la jeunesse qui, à mes yeux, sont absolument fondamentales pour amener les jeunes lecteurs à découvrir autre chose. Trop souvent, on les considère comme de la sous-littérature (une sous littérature de ce qui est déjà considérée par certains comme une sous littérature... ça devient vexant) à peine digne d’être imprimée. Pour ma part, je suis très heureux d’avoir dévoré ces romans pour la jeunesse qui m’ont permis d’aimer lire. A ce titre, j’estime que ce sont certainement les livres les plus importants que j’ai jamais lus et j’ai le plus grand respect pour leurs auteurs.


Quels sont les changements ou les évolutions par rapport à la précédente édition de ce roman, qui avait pour nom La Cité des âmes ?
 
Dans cette nouvelle édition, j’ai voulu apporter des précisions sur les protagonistes et sur leur passé. Les valets du Duc sont mieux décrits et j’ai surtout clarifié certains éléments de la seconde partie qui pouvaient ne pas être très évidents


Alors, que pensez-vous de cet entretien entre Philippe Tessier - l'auteur -, et Coralie - l'attachée de presse des éditions Black Book ?

mercredi 18 janvier 2012

Un nouveau partenaire sur le blog, La voix du Livre !

http://1.bp.blogspot.com/-fg48wZ_03B4/TvnWBt5bWYI/AAAAAAAAA0E/G7dFsYeTlQc/s1600/banni%25C3%25A8re%2Bblog%2B2.png 

Souhaitons la bienvenue à un nouveau partenaire de Jotman &; Books : La Voix du Livre ! Un très beau blog, "dirigé" par un garçon fort sympathique avec qui j'aime bien parler sur facebook : Tom. Âgé de 14 ans, il exprime son amour pour la lecture en rédigeant ses chroniques sur les livres qu'il a aimé (ou détesté). J'apprécie beaucoup parcourir son coin perso riche en contenu et esthétiquement très bien réalisé ! Il organise pas mal d'évènements en plus (semaines spéciales, concours etc.)

Pour en savoir plus, rendez-vous sur son blog ici

lundi 16 janvier 2012

Soixante Six, tome 1 : La Prisonnière de Michel J. Lévesque

http://12.img.v4.skyrock.net/122/soixantesix/pics/2982189741_1_3_BvU0A76n.jpgNom de la saga : Soixante Six

Titre :
La prisonnière, tome 1

Auteur : Michel J. Lévesque

Editeur : Hugo & Cie

Date de parution : 3 mars 2011

Prix : 14,95€

Pages : 372 pages

Commandez sur : Amazon

Mon avis :





Le résumé : 


Deux villes. Deux héros pris au piège. Deux histoires parallèles. Soixante-six adolescents séquestrés. Un informateur désincarné. Des sentinelles terrifiantes. Une population exterminée. Des réalités contradictoires, qui s'effacent et changent au gré des nuits... 
Que se passe-t-il à Tea Walls, petite localité américaine en apparence paisible ? La jeune Alexia Lincoln y mène une vie banale jusqu'au jour où elle s'aperçoit que son monde n'est que mensonge et manipulation. Qui est-elle ? Qui sont véritablement ses parents, ses amis, ses professeurs ? Fiction, rêve ou réalité ? 
Au même moment, la ville de Hastings Horizon, en Californie est ravagée par une pandémie qui décime sa population à une vitesse fulgurante. D'où provient ce virus qui transforme ses victimes en zombies assoiffés de chair et de sang ? Truand notoire, Jack Soho tente vainement d'éloigner ses proches de cette malédiction et assiste, désemparé, à l'inéluctable apocalypse. Entre souvenirs d'un braquage avorté et cavalcade échevelée sur les routes de Californie, il finira par croiser le chemin de la Prisonnière, guidé par le mystérieux F. Christian. 
Sur les traces de Matrix et d'Inception, ce livre nous plonge dans une machination tentaculaire et diabolique qui mêle expérimentation médicale militaire, intérêts financiers et pouvoir mafieux.

Mon avis :

Mmh... des zombies... sûrement un livre à la Resident Evil avec ces créatures venues de nulle part qui ne pensent qu'à une chose : bouffer la cervelle des gens.

Eh bien pas du tout ! Dans ce premier tome de la saga Soixante Six (qui réunit les tomes 1 et 2 de la version canadienne) il n'est pas que question de morts-vivants dégoulinants mais de réels mystères.

Alexia a tout pour elle. Belle et riche, c'est une adolescente admirée de toutes. Elle sort avec le plus beau garçon de Tea Walls dont toute les filles rêvent. Mais le jour où Ian Barstow, son petit-ami va lui rendre visite, c'est pour lui faire part de ses doutes. Pourquoi à minuit les adolescents subissent "la Morsure du Sommeil" pour s'endormir ? Et pourquoi se réveillent-ils à 7h pile ? Pourquoi sont-ils au nombre de 66 dans leur école ?
Alexia n'en est pas encore convaincue mais elle va découvrir que la vie est très loin d'être rose à Tea Walls. En quête de la vérité, elle bravera l'inimaginable pour percer le mystère de la ville.
De l'autre côté, Jack Soho et ses frères et soeurs vivent une vie "paisible", jusqu'au jour où ils sont confrontés à une horde de zombies. La peur est présente, mais pour vivre il faut fuir !
       
        Réussiront-ils à échapper chacun à leur ville et découvrir ce qui s'y trament ?

Autant le dire tout de suite, ce livre est une bombe ! J'ai tout adoré dans ce bouquin ! Entre les personnages, l'histoire , l'ambiance, l'action et les rebondissements de situation, il y a de quoi être tenu en haleine pendant tout le livre !

Black Book fait son come-back le 18 janvier 2012 avec Anges Foudroyés de Philippe Tessier

http://www.black-book-editions.fr/contenu/image/Images_divers/logo_bbe.gif 

J'ai le plaisir de vous annoncer que dans 2 jours vous aurez la joie d'accueillir en librairie : Anges Foudroyés de Philippe Tessier ! Un nouveau roman d'un auteur très connu aux éditions Black Book dans la collection A dé-couvert, qui avait déjà édité auparavant La Cité des Âmes en 1997 rebaptisé Anges Foudroyés. Il sera disponible 18 janvier 2012 dans sa toute nouvelle édition.


http://www.black-book-editions.fr/contenu/image/img_medium/246_Anges_foudroyes.jpgAnges Foudroyés de Philippe Tessier
Au pied de la Cité des âmes, le Berger mène le troupeau des damnés et vit parmi les maudits, là où le temps s’est arrêté entre rêve et crépuscule. Ville millénaire aux murailles couleur d’ébène, elle s’étend sur des lieues et ne laisse jamais filtrer la moindre lueur. Aucun être vivant n’y est jamais entré, personne n’en est jamais sorti.
La morne routine immuable du village où vit le Berger vole soudain en éclats lorsque trois chevaliers arrivent : un templier, un sujet du roi Roland et une paladine. Ils disent être venus pour retrouver un des leurs, un chevalier que le Berger avait aidé à pénétrer dans la Cité maudite quelque temps auparavant… le Berger décide de les accompagner pour mettre fin à son perpétuel tourment et défier le Maître des lieux.
Il ne se doute pas que le réel est parfois mensonge et que cette quête épique aura des répercussions bien plus importantes : qui est vraiment le Berger, comment ces chevaliers sont-ils arrivés là où aucun mortel n’a pu le faire auparavant et qui se cache réellement derrière le duc du Mal, l’homme mystérieux qui règne sur le royaume des Morts ?
Cette histoire captivante est jalonnée de références mythiques et historiques, et ainsi nous donne à voir un monde d’une grande richesse. Le style souple et lyrique de Philippe Tessier se met au service d’une narration prenante, surprenante et poétique. Le temps, la mémoire, la religion, la mort et la dualité sont autant de thèmes qui fondent ce scénario original, intense et rythmé.
Cette nouvelle édition de poche est réécrite, enrichie et remaniée par rapport à son édition grand format de 1997 (chez Khom-Heïdon) qui avait pour titre La Cité des âmes.

Disponible le 18 janvier 2012 / 318 pages / 9,00€

La couverture est magnifique et le résumé assez prometteur. J'ai hâte de me plonger dans l'univers de Philippe Tessier même si j'appréhende beaucoup l'histoire. 
Vous pourrez retrouver mon avis sur ce livre dans très peu de temps puisque je l'ai reçu aujourd'hui et que j'ai prévu de le lire très rapidement (étant donné que c'est une nouveauté à paraître). J'ai également prévu de poster un petit interview de l'auteur et l'attachée de presse de l'éditeur ; j'attends le feu vert pour publier quelques extraits, et l'intégralité après !

 Anges Foudroyés prendra t-il place à vos côtés le 18 janvier ?


mercredi 11 janvier 2012

Madison Avery, tome 1 : Ange Gardien de Kim Harrison


Titre : Ange Gardien

Nom de la saga : Madison Avery

Auteur : Kim Harrison

Editeur : Castelmore

Date de parution : 14 oct. 2011


Prix : 12,90€

Pages : 142

Commandez sur : Amazon, Fnac

Mon avis :






Le résumé : 

La vie de Madison ne tenait qu'à un fil... un ange l'a coupé.

Pour Madison, le bal de fin d'année a été une tuerie. Littéralement.
Et elle se demande encore pourquoi un ange Faucheur (oui, un vrai, avec un F majuscule) a décidé de s'en prendre à elle. À 17 ans à peine, c'est trop injuste!
Heureusement, elle a réussi à lui arracher son amulette, ce qui a eu pour étrange effet de l'ancrer sur terre. En somme, Madison est morte, mais pas enterrée!
Avec de l'ingéniosité, l'aide d'un ange (bien intentionné celui-là... a priori) et d'un jeune homme (mmh, trop mignon), sans oublier son ange gardien attitré, Madison est prête à prendre son destin en main.
Le pire, c'est qu'elle ne croit même pas à tous ces trucs-là.


Mon avis :
 

Le jour du bal de fin d'année où Madison atteint l'âge de 17 ans, celle-ci se retrouve victime d'un accident de voiture. Miraculée, un ange Faucheur va décider du contraire et l'assassine. Mais lorsqu'il tente de détruire son âme, elle parvient à lui arracher son amulette qui lui procure toute sa puissance. Elle est donc morte, mais se trouve encore dans le monde des vivants. L'objectif de Kairos (l'ange des Ténèbres qu'elle a volé) : récupérer la source de son pouvoir. Mais tout ne se passe pas comme prévu.

Avant de me plonger dans ce premier tome de Madison Avery, j'avais une grande appréhension. Je me demandais ce que j'allais trouver dans un tel livre, si il serait branché plus "chick-litt" ou intrigue. La présentation de l'éditeur reste assez évasive sur l'histoire, alors mis à part qu'ici il est question d'anges on ne sait pas tellement à quoi s'attendre. C'est donc à l'aveuglette que je me suis plongé dans ce livre et, je ressors de ma lecture conquis, mais un petit peu déçu.

samedi 7 janvier 2012

Chez Robert Laffont, R revient en février 2012 avec un roman d'héroïc-fantasy !

http://glowmoonlight.unblog.fr/2011/files/2011/11/rderobertlaffont.jpg

Les éditions Robert Laffont et leur nouvelle collection R (qui ont récemment édité La couleur de l'Ame des Anges - dont vous aurez mon avis très rapidement -) reviennent en février 2012 avec un roman d'héroïc fantasy qui a déjà fait ses preuves en VO :


http://a7.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/378702_223208954426533_196087323805363_486458_1305325916_n.jpgLa fille de Braises et de Ronces de Rae Carson
À 16 ans, Élisa est devenue malgré elle l'Élue et l'unique porteuse de la Pierre Sacrée. Bien qu'elle porte le joyau à son nombril, signe qu'elle a été choisie pour une destinée hors normes, la princesse Élisa a déçu les attentes de son peuple : la population de son royaume ne voit en elle qu'une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée... Le jour de ses 16 ans, son père l'envoie dans un lointain royaume afin de retrouver son futur mari, un bel homme de vingt ans son aîné. Mais ce dernier refuse finalement de la reconnaître comme sa femme. Dévastée par la tristesse, Élisa décide alors de prendre son destin en main et de découvrir quelle est sa mission. Alors qu'une armée menée par des êtres aux pouvoirs effrayants s'apprête à envahir et détruire son nouveau royaume, et que chacun à la cour tente de la manipuler, Élisa prend conscience que, non seulement sa vie, mais aussi le monde entier sont en danger. Comment une jeune fille qui ne connaît rien aux arcanes politiques, et tout aussi ignorante des choses de l'amour, pourrait être l'Élue qui sauvera l'humanité ? Élisa doit découvrir au plus vite l'histoire mystérieuse et les pouvoirs de la Pierre Sacrée, avant que l'ennemi ne vienne lui dérober le joyau qui orne son ventre et la prive de son héroïque et tragique destinée...

Disponible le 9 février / Édition Robert Laffont - collection R / Prix : 14,90€ 

Je ne sais pas vous, mais le résumé est plus que tentant... alors, serez-vous au rendez-vous le 9 février ?

mercredi 4 janvier 2012

Les Gardiens du Code, tome 1 : Hunter Brown et le Secret de l'Ombre de Allan et Christopher Millers

Titre : Hunter Brown et le Secret de l'Ombre

Nom de la saga : Les Gardiens du Code

Auteur : Allan et Christopher Miller

Editeur :
Salvator


Date de parution :
25 oct. 2009


Prix : 16,50€

Pages : 380

Commandez sur : Amazon, Fnac

Mon avis :




Le résumé (contient des spoilers - surlignez le pour le lire !)

Des visions étranges, des monstres, des révélations saisissantes...
Hunter Brown ne s’attendait sûrement pas à inaugurer ainsi ses vacances d’été !
Et cela ne faisait que commencer !
Hunter se retrouve, de manière surprenante, en possession d’un livre ancien et d’une clé.
Il découvre bientôt que ce livre lui ouvre l’accès à Solandria, un royaume surnaturel aux mains
de l’Ombre...
À Solandria, Hunter rencontre le groupe des Gardiens du Code, qui constitue la Résistance
à l’Ombre. Il sera chargé d’une mission très dangereuse.
Sa vie sur un plateau de la balance, l’avenir de Solandria sur l’autre : Hunter se voit engagé dans un combat où il devra sauver son âme d’un sort pire que la mort !
La connaissance qu’Hunter a du Code sera-telle suffisante pour qu’il découvre le secret de l’Ombre ou bien la vérité dépassera-telle ce qu’il est capable d’entendre ? 

Mon avis :
 

Le dernier jour de l'année scolaire, Hunter et ses amis décident une bonne fois pour toute de prendre leur revanche sur Cranton, la brute épaisse de l'école. Ils mettent alors en place un plan infaillible : le brownie façon piquant ! Lorsque la Terreur tombe dans le piège et découvre qui en est à l'origine, une course poursuite s'engage. Malgré eux, ils se retrouvent coincés dans une poubelle et en retard en cours. Quand ils appellent à l'aide, c'est le gardien qui vient leur ouvrir. En échange de son silence envers la Principale, il leur confie une mission : celle de se rendre à la librairie du coin pour récupérer un paquet et le lui donner. Mais lorsqu'ils reviennent, plus de gardien ! Au péril de leur vie, Hunter et ses amis vont découvrir l'existence d'un univers ... qu'il n'auraient jamais dû découvrir !

Je ne connaissais pas du tout  l'éditeur de ce roman, je l'ai découvert en lisant quelques chroniques sur Hunter Brown. Les avis étant plutôt élogieux, j'ai donc jeté un oeil sur le site officiel des éditions Salvator ici, et c'est avec une grande joie que j'ai découvert une catégorie jeunesse !
Je me suis donc attardé sur la fiche de ce livre, et quand j'ai lu le résumé, je me suis dis "il faut absolument que je le lise !". Eh bien c'est chose faite, et malgré un très mauvais départ, j'ai beaucoup aimé ce premier tome de la saga Les Gardiens du Code qui est bien plus qu'une mise en bouche !